Perspectives 2016

1 - Organisation d'une nouvelle manifestation : En Septembre 2014 notre association organisait son premier TRIATHLON des MERS à Villefranche sur Mer.

Devant le succès remporté par cette 1ère édition, et répondant aux encouragements prodigués par les élus locaux, les sportifs, des amis de l'association nous avons décidé de développer le concept en créant un nouveau triathlon des mers à Cannes en Juin 2015.

Compte tenu de la convention qui nous lie à la ville de Villefranche sur Mer, et des engagements pris, nous avons également organisé le 20 Septembre dernier la deuxième édition de ce triathlon des mers.

Nouveaux contacts, nouvelles perspectives ! En Décembre 2015, nous rencontrons certains élus de Théoule sur Mer : L'Adjoint délégué au tourisme, au commerce et aux manifestations.

                              La Conseillère Municipale déléguée au sport et à la jeunesse.

                              La  responsable du service informatique et communication.

Mais également avec eux, le Directeur de l'Hôtel Miramar qui nous a accueilli fort chaleureusement dans son établissement.

Nous constatons d'entrée de jeu une adhésion au concept « TRIATHLON des MERS », une motivation de l'équipe municipale, une volonté d'apporter les moyens humains et matériels à l'organisation de la manifestation.

Nous abordons également un certains nombre de points ayant trait au choix de la plage, aux dates possibles, à la promotion et la publicité à assurer autour de cette nouvelle manifestation, à l'organisation de réunions d'étape, aux interlocuteurs locaux, aux relais...etc.

Il n'en fallait pas plus pour lancer l'idée d'un 3ème site dédié à l'organisation d'un nouveau triathlon des mers.

Bien entendu la décision finale appartient aux membres de l'association, réunis ce jour en Assemblée Générale, pour décider d'un engagement vis à vis de Théoule sur Mer.

 

2 - Création d'un Comité d'organisation et répartition des taches: Afin que le travail soit réparti de façon équitable, et ne repose pas seulement sur l'investissement de 2 ou 3 personnes, il nous paraîtrait intéressant de constituer un comité d'organisation composé de 5 à 6 membres de l'association, présentant un peu de disponibilité, mais également de mobilité pour se déplacer d'un site à l'autre, dès le mois de Janvier 2016, afin de préparer l'organisation de l'ensemble des 2 ou 3 triathlons.

Ce comité d'organisation devrait pouvoir se réunir régulièrement, se répartir les taches, et  rendre compte aux autres membres de l'association et aux élus des communes concernées de l'état d'avancement des préparatifs ou des décisions importantes prise.

Il aurait une vue d'ensemble des 2/3 manifestations.

Il pourrait également s'adjoindre ponctuellement la présence de personnes extérieures ayant des compétences techniques dans un domaine particulier.

Le comité d'organisation proposé devrait pouvoir se constituer dès ce jour (assemblée générale du 18 Décembre 2015) pour être opérationnel début Janvier 2016.

 

3 - Constitution d'un cahier des charges type, commun aux 2/3 manifestations : La constitution d'un cahier des charges type , commun aux 2/3 manifestations, devrait permettre de gagner du temps dans la préparation de chaque triathlon.

Il serait également le garant d'une bonne approche de l'ensemble et permettrait de ne pas oublier certains aspects de l'organisation.

Les différents chapitres d'intervention seraient consignés par écrit avec les actions à mener.

Plutôt que de dérouler les organisations les unes  après les autres, ou de façon, quelquefois imbriquées mais empiriques et sans lisibilité réelle, nous aurions alors un plan d'intervention commun et cohérent.

Nous éviterions aussi certains oublis, et ciblerions les actions prioritaires ou inscrites dans une chronologie temps.

Cette démarche devrait pouvoir être finalisée mi Janvier ou 3ème semaine de Janvier.

 

4 - Déclinaison charte graphique et maquettes affiches 2016 et flyers pour les 2/3 sites : Cette action va être une des priorités pour le début de l'année 2016 si nous voulons lancer une campagne de communication, bien en amont des 2/3 manifestations de l'été.

Le lien avec le Graphiste, pour une mise à jour de cette charte graphique, va donc devoir s'établir très vite sous forme d'une commande précise et globale pour les affiches, les flyers/bulletins d'inscription, les banderoles, et tout autre support envisagé.

Nous éviterons ainsi des demandes d'intervention ponctuelles, au coup par coup, ou dans la précipitation..

Autre avantage, nous nous épargnerons un surcoût financier sur l'ensemble de la prestation.

Cette étape de préparation devrait permettre avant fin Janvier d'avoir le bon à tirer prêt pour l'impression de l'ensemble des supports.

Ne manqueraient alors, que les sponsors à insérer sur ces différents documents.

 

5 - Promotion de l'association « TRIATHLON des MERS » : C'est au travers de l'organisation des 2/3 Triathlons des Mers à venir que nous devons assurer la promotion de notre association, et montrer que sans ce support associatif, son esprit de travail, ses engagements, la disponibilité de ses bénévoles et leur sens des responsabilités, rien ne pourrait être fait.

Mettre en avant la dynamique de l'association, et non les personnes qui impulsent ces idées, c'est assurer une promotion de cette dernière et lui conférer une image porteuse au travers de l'organisation d'activités nautiques non motorisées.

Mettre l'accent sur l'esprit qui nous guide, mais également sur le sérieux et le  professionnalisme qui sont les nôtres. Nous devons montrer aux sponsors et institutionnels notre capacité à organiser et fédérer autour d’événements nautiques.

Cette action doit être constante et transversale à toutes nos démarches, portée par chacun d'entre nous, dés l'instant ou nous parlons du triathlon des mers.

 

6 - Amélioration de la communication auprès des médias et promotion des 2/3 manifestations : Nous allons mieux devoir nous faire connaître auprès des médias régionaux, en ayant tout d'abord nous mêmes, une connaissance précise de ces médias.

Dans un premier temps nous devrons recenser et recueillir les coordonnées de l'ensemble de ces derniers, les bons interlocuteurs à qui s'adresser, les moyens  pour les contacter, et rendre nos messages audibles pour les traduire ultérieurement en communiqués en lien direct avec les manifestations organisées.

Le montage de dossiers de presse, basés sur les triathlons de 2014 et 2015 devraient nous permettre de retenir l'attention escomptée.

Pourquoi ne pas envisager le moment venu une conférence de presse pour présenter les 2/3 manifestations de l'été ?

Mieux vaut s'attacher les services des médias locaux, régionaux, qu'escompter une hypothétique  écoute des médias nationaux. Si nous y parvenions ce serait un plus, mais ne le mettons pas dans nos priorités 2016.

Ne négligeons pas non plus les services communication des mairies avec lesquelles nous travaillons. Ils sont de bons leviers, ou relais pour accéder aux médias locaux.

Afin de mettre toutes les chances de notre côté, nous devons utiliser toutes nos connaissances liées à cet environnement. Mais il serait judicieux que cet ensemble de démarches soit coordonnée par une seule personne au sein du comité d'organisation.

La encore agir vite et efficacement dès Janvier/Février 2015

 

7 - Développement du site Internet : Le site internet peut et doit être enrichi de façon constante. Il doit être le reflet de l'association et de ses actions. Il est aujourd'hui facile d'accès, convivial et riche des triathlons précédents.

Pour le faire vivre et le développer quelques compétences particulières sont nécessaires.

Une personne du groupe dirigeant de l'association doit pouvoir prendre en charge ce suivi.

Il n'est pas exclu d'imaginer une news letter régulière.

De la même façon, nous devons réfléchir à une possibilité d'inscription en ligne, de présentation des parcours bien avant les épreuves, de communication d'informations de toute nature en lien avec les événements.

On peut également envisager sous la responsabilité de quelques membres des liens avec les réseaux sociaux tels que Facebook. Trouver les personnes ressource !

Cette charge doit être organisée dès le début de l'année 2016 car il s'agit là aussi d'un des leviers de communication à notre disposition.

 

8 - Amélioration et diversification des modalités d'inscription : Avec l'expérience des 2 années passée, nous constatons que tous les supports d'inscription aux épreuves doivent être utilisés pour espérer rassembler le plus grand nombre de concurrents.

L'inscription en ligne est aujourd'hui le moyen le plus aisé pour tous. Seul problème à voir, la participation financière qui devra être dissociée de l'inscription car onéreuse si utilisation d'un moyen de paiement type carte bancaire directement sur notre site..

Autre moyen d'inscription, traditionnel mais tout aussi efficace : sur support papier, envoi à l'association par la poste du bulletin d'inscription, du certificat médical et du chèque bancaire.

Mais aussi mise à disposition de bulletins d'inscription chez des professionnels sportifs, magasins spécialisés, avec possibilité de passer récupérer ces inscriptions et les documents joints.

Nous ne pourrons également éviter les inscriptions de dernière minute, le jour même.

Le comité d'organisation devra préciser ces modalités d'inscription et en vérifier leur faisabilité.

 

9 - Évolution des épreuves et classements dans les deux catégories Loisir/Sport : L'expérience vécue permet d'assurer qu'il faut faire évoluer les modalités d'organisation des épreuves et leurs classements.

Garder 2 versions paraît répondre aux demandes des plus sportifs comme des plus « conviviaux », l'un n’empêchant d'ailleurs pas l'autre.

Pour les plus sportifs, organiser un vrai triathlon des mers avec une inscription unique pour les 3 épreuves, qui s’enchaîneraient et qui feraient l'objet d'un seul temps chrono à l'arrivée. Des distances équivalentes à celles des épreuves courues jusque là. Un matériel identique, ou à peu près, avec une troisième épreuve kayak qui serait individuelle.

Pour les loisirs, nous garderions le côté familial, convivial, individuel, ou en équipe, mixte ou non.

Les concurrents pourraient s'inscrire comme jusqu'à présent à 1,2, 3 épreuves. Le matériel pour les épreuves 2 et 3 serait laissé ua choix de chacun, et les avirons auraient toute leur place aux côtés des kayaks. Les distances devraient correspondre à celles que nous avons eu dans cette catégorie à Cannes et à Villefranche.

Là encore le Comité d'organisation a la charge de vérifier la faisabilité de ces nouvelles modalités, et en préciser certains aspects. Attention à ne pas le faire au dernier moment afin de ne pas surprendre les concurrents au moment de leur inscription.

Elles devront aussi être portées à la connaissance de tous par le biais du site Internet.

 

10 - Demande d'une subvention de fonctionnement pour 2016 auprès du Conseil Départemental : La demande de subvention auprès du Conseil Départemental en 2015, nous a permis de bénéficier d'une recette de 1000,00 euros. Rappelons qu'elle est dédiée à l'organisation d'une manifestation sportive et non à l'ensemble des compétitions organisées par l'association.

Il y aura donc lieu de se déterminer bien en amont sur le choix du rassemblement  retenu pour monter le dossier de demande. En conséquence de quoi nous devrons réunir toutes les pièces du dossier, et avoir bien fixé préalablement les grandes lignes de la manifestation.

Le dossier de demande devrait pouvoir être envoyé fin Mars 2016. C'est faisable compte tenu de l'expérience 2015 et des documents déjà rédigés tels que rapport moral/rapport d'activité, bilan financier, ou celui-ci intitulé « rapport d'orientation »

L'hypothèse de demander d'autres subventions n'est pas à exclure : Région, Communautés d'agglomérations. Décision à prendre en CA et Bureau de l'association.

 

11 - Campagne d'adhésion 2016 et appel au bénévolat : L' image d'une association forte passe par le  nombre important d'adhérents impliqués dans les différents secteurs d'activité de la dite association. Il faut donc motiver tous ceux qui nous approchent et qui partagent notre idéal sportif afin de les compter parmi nous. Il s'agit là d'un travail de longue haleine tout au long de l'année, mais en privilégiant les moments proches ou pendant les événements. Ce sont les adhérents et les  bénévoles qui apporteront une grande contribution le moment venu.

Mais préalablement, le premier cercle d'adhérents n'est autre que celui du conseil d'administration.

C'est donc sur lui que repose la tache de solliciter de nouveaux membres, qu'ils soient membres actifs, bienfaiteurs, ou honoraires.

Du nombre d'adhérents dépend également le montant des recettes.

Se fixer une quarantaine d'adhérents n'est pas un objectif utopique. C'est aussi le moyen de se créer un fond de trésorerie, très utile en début d'année.

Action à mener par tous sans exception.

 

12 - Recherche des sponsors locaux, régionaux, nationaux et conventions type : Nous l'avons vécu pour l'organisation des triathlons de 2015, obtenir le soutien financier de sponsors est essentiel. Ce n'est qu'avec leur contribution que l'association trouve la plus grosse partie de ses ressources.

Mais il est aussi évident que trouver des sponsors est une tache difficile, et que nous n'obtenons pas cette confiance d'entrée de jeu.

Les connaissances facilitent quand même grandement les premiers contacts et les échanges pour convaincre le sponsor de s'engager sur une aide financière en contre partie d'une publicité sur nos supports d'annonce des manifestations.

Nous allons devoir tous, très vite, nous mobiliser pour contacter des sponsors potentiels et obtenir d'eux un engagement de principe avant qu'il ne devienne ferme.

Une grande prudence est de mise tant que les conventions ne seront pas signées.

Attention également aux sponsors de dernière minute qui, en contre partie d'une participation financière faible exigent une présence maximum sur nos affiches, flyers, site internet ...etc

Ayons également présent à l'esprit que nous ne pouvons lancer l'impression des affiches et flyers tant que nous n'avons pas ces sponsors. Il faut donc faire vite !

Un cahier des charges avait été rédigé durant l'année pour démarcher les sponsors potentiels, utilisons le à nouveau, après avoir éventuellement apporté les modifications nécessaires.

Pour mémoire en 2015, les sponsors ont représenté près de 55 % de nos recette. Il nous faudrait atteindre 60 à 70 % en 2016 pour nous assurer une sécurité budgétaire.

Un engagement de tous est donc là aussi primordial dans les meilleurs délais pour trouver ces sponsors et obtenir leur soutien financier.

 

13 - Contacts avec fournisseurs/partenaires pour dons des lots : Cette démarche peut être menée au départ en parallèle à la recherche de sponsors, toujours basée sur une relation de confiance, et liée à l'image et le sérieux que le fournisseur potentiel aura de l'association.

Il faut toutefois distinguer deux types de fournisseurs.

Le premier s'apparentant plus à un partenaire dans la mesure ou sa contribution, en lots, matériels, boissons...etc, est importante. La valorisation de ces lots représente alors l'équivalent d'un versement sponsor et le fournisseur doit pouvoir dans ce cas,  bénéficier des avantages publicitaires à l'identique des sponsors. Bien entendu en fonction du niveau équivalent à un versement en espèces. Repérer, cibler, démarcher le fournisseur. Contractualiser sa contribution.Travail à faire toujours bien en amont des manifestations afin de prendre en compte sa présence sur les supports de toute nature.

Le second type de fournisseur est celui qui apporte sa contribution en offrant un lot d'une valeur moindre, mais toutefois appréciable. Nous avons fait le constat que nous manquions de lots pour les podiums. Il faut donc démarcher les commerçants locaux, de proximité, pour obtenir d'eux cette précieuse contribution.

Cette démarche peut se faire dans le dernier mois précédent la manifestation, mais doit être opérée de façon optimale avec éventuellement le soutien des mairies concernées.

 

 

14 - Mise à disposition et gestion interne du matériel fourni par les fabricants, marques, et revendeurs : Les démarches engagées et les contacts pris dans le cadre du Salon Nautique de Paris en Décembre dernier doivent se poursuivre afin d'obtenir de ces fabricants, marques, ou  fournisseurs un engagement et une mise à disposition de matériels suffisant pour répondre à la demande le jour des compétitions.

Bien entendu tout reste à négocier: conditions de mise à disposition, tarifs, acheminement...etc.

L'objectif n'est autre que d'avoir un nombre important de paddles et kayaks identiques, à mettre à disposition. La réservation se ferait par nos soins. Elle serait clairement annoncée sur notre site et les flyers. Les tarifs de location seraient identiques pour tous.

Nous éviterions ainsi les cafouillages constatés lors des manifestations précédentes, avec des doubles réservations sur un même matériel, des fournisseurs peu fiables, refusant leur assistance en dernière minute, ou ne voulant pas participer à une tarification homogène.

Cette voie est à creuser et mérite que l'un d'entre nous y consacre un peu de temps.

 

 

15 - Liens avec tissu associatif local et partenariat : Nous attendions beaucoup des associations locales, tout particulièrement à Cannes, ou nous pensions qu'un certain nombre d'entre elles s'engageraient à nos côtés, et nous apporteraient leur soutien moral, humain, et matériel. Nous espérions que certaines, impliquées sur des activités nautiques identiques aux épreuves de notre triathlons, se mobiliseraient et participeraient massivement. Nous attendions également un soutien et un apport de matériel disponible ou une assistance sur l'eau.

Impossible d'obtenir cette adhésion de la plupart d'entre elles, après pourtant de multiples contacts ou démarches.

Nous avons toujours la conviction que de telles manifestations trouvent leur ancrage dans le tissu associatif local, en partenariat avec ceux qui partagent nos valeurs et nos idéaux.

C'est pour cela que nous ne devons pas baisser les bras et que nous devons revoir et expliquer les finalités de nos actions.

Mettre en évidence que nous ne nous posons pas en concurrents, mais que nous souhaitons mettre en place des partenariats solides.

Heureusement quelques associations ou organismes ont quand même répondu favorablement à nos sollicitations.

Nous devons maintenir ces liens, et dans la mesure du possible les développer.

Ces démarches vont devoir se faire tout au long des mois qui précèdent les 2/3 manifestations, et au delà pour conserver ce lien.

 

16 - Amélioration de l'organisation des épreuves, départs, parcours, arrivées : Sans rentrer dans le détail, dans la mesure ou ce point demande une totale implication du comité d'organisation, nous devons revoir et améliorer les différentes phases énoncées ci-dessus.

Toutefois,un point mérite une attention particulière, celui des parcours.

Ils doivent être établis plusieurs semaines avant les épreuves, calculés de façon très précise, fiables, avec des passages de bouée bien identifiés(coordonnées GPS).

Et une fois qu'ils sont arrêtés, validés, ils sont réputés acquis... et on n'y revient pas dessus !

Par  précaution, prévoir deux parcours différents pour chaque épreuve, prenant en compte les météos du moment, et ainsi pouvoir apporter une alternative au parcours initial.

Mais pas d'improvisation en la matière !

Rappelons que les parcours sont inclus dans le dossier déposé auprès des Affaires Maritimes.

 

17 - Animation et recherche d'un Speaker identique pour les 2/3 manifestations : L'expérience faisant, nous constatons qu'il est impossible de s'improviser speaker. Nous devons obtenir des garanties préalablement à (aux) intervention(s). Ne pas confondre Speaker et DJ.

L'idéal serait de trouver un professionnel avéré qui accepterait de couvrir les 2/3 événements pour un tarif global, mais modéré.. Cette personne devrait avoir pris connaissance de ce qu'est notre association, sa philosophie, et l'organisation des 2/3 triathlons.

Un cahier des charges précis est à monter ,en indiquant la nature de la prestation et ses exigences.

Cela implique de la part de l'association de noter les informations, les annonces, leur contenu... tout de façon très détaillée. Une même personne pour une intervention dans les 2/3 événements serait plus facile à gérer pour nous.

Négocier un tarif global, voir si le matériel de sonorisation serait fourni par le Speaker, border les plages d'intervention, autant d'éléments à prendre en compte et à vérifier pour obtenir une prestation de qualité.

Faire fonctionner le réseau des proches et ne pas attendre le dernier moment pour trouver cette personne.

 

18 - Sécurité et bases communes aux trois sites : La sécurité sur site pendant le déroulement des épreuves est propre à chaque lieu. Elle peut prendre en compte l'environnement du littoral ou marin. Mais il y a des règles communes, incontournables, à respecter.

La présence de Maîtres Nageurs possédant un BNSSA est obligatoire. Leur nombre n'est pas défini dans les différentes demandes préfectorales ou municipales, mais un minimum de  deux paraît être le seuil en deçà duquel il ne faille pas descendre.

L'épreuve de natation est la plus sensible et celle qui nécessite un encadrement rigoureux. Il y a lieu d'adjoindre au deux BNSSA présents sur des embarcations, deux commissaires de course embarqués également sur des semi-rigides type zodiac ; soit 4 embarcations sur l'eau avec pilotes.

Nous ne pouvons entrer ici dans le détail, mais cette sécurité implique de posséder des talkies-walkies sur chaque embarcation,sur un canal défini préalablement, en lien avec le PC course à terre.

Nous devons également mettre d'autres moyens sur l'eau pour cette épreuve tels qu'un paddle pour faire l'ouverture de la course, et un autre assurant la fermeture, juste derrière le dernier concurrent.

Pour les deux autres épreuves les moyens sur l'eau peuvent se limiter à ceux énoncés préalablement.

Les 4 embarcations, présentes aux passages des bouées, semblent suffisantes.

Mais prévoir également une sécurité à terre type Poste Médical Avancé (PMA), ou présence des Pompiers.

Les VHF sont les moyens de communication à prévoir.

Prévenir le CROSSMED du début et fin des épreuves.

Le Comité d'organisation va devoir là encore recenser les besoins communs aux 3 sites, et les présenter sous forme d'un cahier des charges. Il déterminera les moyens à mettre en œuvre.

Enfin il devra arrêter le choix de l'organisme avec lequel il est souhaitable de conventionner.

Ce ne sont là que les grandes ligne de ce chapitre qui sera repris et développé plus en détail par le comité d'organisation le moment venu.

 

 

19 - Liens avec les Municipalités, élus et services techniques municipaux : Ces liens sont indispensables et à la base même de l'organisation de nos Triathlons des Mers.

Ce sont bien les élus municipaux qui ont été à chaque fois nos premiers interlocuteurs, et qui ont adhéré à nos propositions.

Ces liens passent par une relation de confiance réciproque, tout le monde ayant intérêt à ce que les manifestations organisées soient une réussite.

Ce sont également les élus qui donnent à leurs services les consignes pour faciliter le bon déroulement des épreuves, et les moyens humains ou matériels à mettre à notre disposition.

L'entente cordiale entre les élus et les membres de l'association, une relation ou le dialogue est ouvert, une volonté commune de réussite, sont des atouts indéniables.

En découlent forcément des relations tout aussi satisfaisantes avec les services concernés, et une bonne compréhension des besoins.

Ce sont bien les services techniques, de communication, qui contribuent à aplanir les difficultés.

Poursuivons sur cette voie durant l'année 2016... et au delà.

 

20 - Documents administratifs, de sécurité, démarches officielles – échéancier : Il est nécessaire dans un premier temps de recenser la liste des documents à établir et la date limite à laquelle ils doivent être remis aux autorités compétentes.

Si chaque mairie peut avoir ses impératifs, les administrations fixent des délais identiques pour la fourniture de tel ou tel document, et des pièces à y joindre.

Il nous sera donc aisé de constituer les dossiers en parallèle, mais regroupés.

Exemple avec le dossier à envoyer aux Affaires Maritimes, nous transmettrons les dossiers des 2/3 manifestations en même temps 2 mois avant la première d'entre-elle. Nous obtiendrons ainsi un gain de temps et n'aurons pas à repenser 2/3 fois la même chose.

Nous veillerons à avoir bien avant toutes les pièces demandées, afin de ne pas bloquer la transmission d'un dossier.

Demandé ou non, nous penserons à rédiger un protocole de sécurité pour chaque manifestation.

Ces démarches devront être engagées et finalisées en fonction des dates butoir demandées.

 

21 - Organigramme propre à chaque manifestation : Un organigramme  est une représentation schématique des liens et des relations fonctionnels, organisationnels hiérarchiques qui existent entre les éléments et les individus d'une organisation formelle, d'un programme et met en évidence sa structure organisationnelle.Le principe de l'organigramme est un moyen très clair et simple de voir qui fait quoi, et de repérer les manques humains dans tel ou tel secteur d'intervention.

Il permet d'affecter chacun sur un poste en fonction de ses compétences.

Instauré pour la manifestation de Cannes, il a été repris pour Villefranche en Septembre 2015.

Avec le développement de nos manifestation et l'implication d'un plus grand nombre de bénévoles, nous ne pourrons faire l'économie d'un organigramme pour chaque site le jour J.

Pour une bonne lisibilité dans la préparation de chaque manifestation, il faut que chaque organigramme soit arrêté, et disponible pour tous une semaine avant les épreuves.

 

22 - Plans de situation pour chaque site et implantation des stands, buvettes, tentes inscriptions... : La création d'un plan de situation est facilitateur pour obtenir une vue d'ensemble

sur l'implantation des différents acteurs de la journée. Il apporte une aide, et évite les malentendus ou erreurs de dernière minute.

Le plan de situation permet également de prendre en compte les impératifs liés au site, tels que point d'eau, alimentation électrique, ombre, orientation du soleil, déplacements, dépose du matériel..

Il doit être accompagné le jour de la manifestation par une bonne signalétique des différents stands ou points de rassemblement.

Bien pensé, il sécurise et oriente les participants à leur arrivée.

Il devra être élaboré au moins une semaine avant le jour de l'organisation de chacune des manifestations.

 

23 - Constitution du dossier d'agrément par le Ministère des Sports et  N° d'agrément : La demande de subvention auprès du Conseil Départemental implique en principe  la présentation du récépissé du numéro d'agrément délivré par le Ministère des Sports. Ce dossier va devoir être monté afin d'obtenir cet agrément.

Bien entendu cette démarche devra être effectuée avant la transmission du dossier fin Mars au Conseil Départemental.

 

 

CES QUELQUES 23 POINTS PRESENTES CI-DESSUS N'ONT RIEN D'EXHAUSTF, ILS REPRESENTEN SEULEMENT LES ORIENTATIONS ET UNE TRAME DE TRAVAIL QUE PEUT SE DONNER NOTRE ASSOCIATION.

POUR CERTAINS, ILS SONT LA SYNTHESE DE CHOIX OU DEBATS QUE NOUS AVONS EU PREALABLEMENT A CETTE ASSEMBLEE GENERALE.

D'AUTRES SONT LE FRUIT D'UNE REFLEXION OU D'EXPERIENCES PERSONNELLE.

TOUS CES POINTS PEUVENT ETRE REPRIS, MODIFIES, OU COMPLETES DANS LA MESURE OU ILS N'ALTERERONT PAS L'ESPRIT CONVIVIAL ET LES VALEURS PRONEES PAR NOTRE ASSOCIATION.